Une figure notoire de l’art contemporain au Musée national des beaux-arts du Québec
 

Une figure notoire de l’art contemporain au Musée national des beaux-arts du Québec

Événements en vedette 1 octobre 2018 Quebecvacances
Marcel Barbeau, Kitchenombi, nº 4, 1972. Acrylique sur toile, 260,7 × 389,3 cm. Collection du Musée national des beaux arts du Québec, Québec. Achat (1973.574) © Succession Marcel Barbeau Photo : MNBAQ, Idra Labrie
Marcel Barbeau, Kitchenombi, nº 4, 1972. Acrylique sur toile, 260,7 × 389,3 cm. Collection du Musée national des beaux arts du Québec, Québec. Achat (1973.574) © Succession Marcel Barbeau Photo : MNBAQ, Idra Labrie
Du 11 octobre 2018 au 6 janvier 2019, ne manquez pas l’exposition Marcel Barbeau. En mouvement. Un rendez-vous immanquable au MNBAQ qui vous plonge au cœur de la production de cet artiste audacieux à travers plus d’une centaine d’œuvres s’étalant sur sept décennies.

Une exposition inédite

Découvrez l’exposition la plus importante jamais réalisée à ce jour sur l’artiste Marcel Barbeau. De la fin des années 40 jusqu’à sa toute dernière œuvre, cette exposition retrace l’ensemble de sa carrière, mettant en lumière les différentes phases et périodes de sa vie d’artiste. Une rétrospective et un regard nouveau sur des œuvres avant-gardistes réunies autour de cinq thèmes phares. Parmi ses œuvres les plus emblématiques, retrouvez Rosier-feuilles (1946), Natashkouan (1956), Tomac (1960), Rétine optimiste ou Salute (1964), Kitchenombi (1972), Fenêtre sur l’avenir (1991-1992), Graviers dressés sur l’algue (1999) ainsi que La Piémontaise (1988), une sculpture magistrale qui vaut assurément le détour.

Un explorateur dans l’âme

Marcel Barbeau, Diamant, passerelle d’étoiles, 1997. Acrylique sur toile, 213 × 264,4 cm. Collection particulière © Succession Marcel Barbeau Photo : MNBAQ, Idra Labrie
Marcel Barbeau, Diamant, passerelle d’étoiles, 1997. Acrylique sur toile, 213 × 264,4 cm. Collection particulière © Succession Marcel Barbeau Photo : MNBAQ, Idra Labrie

Précurseur et explorateur au-delà des frontières, Marcel Barbeau fut à l’amorce de nombreux courants et de tendances artistiques au pays, tels que l’abstraction picturale (années 40 et 50) et l’art optique (années 60). Porté par une étonnante audace créative, investi d’une insatiable curiosité esthétique, Barbeau ne s’est jamais contraint à une seule orientation ou forme d’expression que ce soit. Au fil des années, il empreinte une voie artistique singulière et s’illustre dans le dessin, la peinture, le collage, la sculpture mais également au travers de performances picturales orchestrées auprès de danseurs et musiciens.

Un catalogue incontournable

À cette rétrospective colossale de l’artiste s’ajoute un ouvrage de 200 pages regroupant un portfolio de toutes les œuvres exposées, un texte témoignage de Ninon Gauthier, veuve de l’artiste : Souvenirs épars d’un poète visuel, un essai de Rober Racine : Danser la peinture, un essai d’Eve-Lyne Beaudry, conservatrice de l’art contemporain au MNBAQ et commissaire de l’exposition et enfin une chronologie illustrée dont le graphisme a été confié à Marc-André Roy de Makara.

Pour plus d'information

Vous aimerez aussi